Les facteurs de la Croissance: Capitaux, Investissement et Progrès Technique

Investissement et Progrès Technique

  • Investissement: Acquisition de biens qui vont servir durablement dans la production. C'est à dire que c'est l'achat de capital fixe. Ex: l'achat d'une voiture par un ménage n'est pas un investissement mais une consommation. L'achat d'action par un ménage est un placement financier. Un investissement ne peut donc pas être fait par un ménage à part pour l'immobilier. Il existe deux types d'investissement : l'investissement matériel et immatériel.
  • Investissement matériel: Formation de biens de production stockable. Il comprends:

Investissement de remplacement: a pour but de remplacer le capital existant.

Investissement de capacité: a pour but d'augmenter la capacité de production de l'entreprise.

Investissement de productivité: a pour but d'augmenter la productivité d'un agent économique.

  • Investissement immatériel: Souvent des services qui ont pour but d'améliorer l'efficacité de l'entreprise. Il comprends

→La Recherche et Développement: le + important dans l'argent engagé

La Formation: qui vise à augmenter la productivité

Les logiciels

Les actions commerciales: tous ce qui permet à un produit de se faire connaitre: Publicité                                                                                                    

Il y a une tendance des entreprise à investir de plus en plus dans l'immatériel.

  • Investissement brut: accroissement du capital par l'acquisition de biens nouveaux qui stimulent la production.
  • Investissement net: Investissement brut - Amortissement
  • Amortissement: Obsolescence du capital qui perd de sa valeur au fur et à mesure des cycles de production Ex: l'obsolescence de la machine est dûe à son usure ou à des innovations nouvelles. C'est une somme que l'entreprise met de côté afin de reconstituer son capital technique usé ou obsolète.
  • FBCF: Formation Brut de Capital Fixe, mesure l'investissement.

Les agents économiques peuvent être en besoin ou en capacité de financement:

→Capacité de financement: épargne>investissement

→Besoin de financement: épargne<investissement

  •  Autofinancement: une entreprise s'autofinance lorsqu'elle utilise ses propres ressources pour investir. C'est donc qu'elle est en capacité de financement.

 schema-autofinancement-1.pptx

La capacité d'autofinancement d'une entreprise dépend donc de son niveau d'EBE et de ses bénéfices.

  • Taux d'autofinancement: FBCF/VA x 100, si >100 capacité si <100 besoin

L'autofinancement dépend de la répartition de la valeur ajoutée.

Utilisation de l'EBE

Une partie de l'EBE va pouvoir autofinancer les projets d'investissement. Mais l'utilisation de cet EBE peut aussi se faire vers d'autres éléments tels que interets, dividendes, placements.

Un même niveau de taux de marge (EBE/VA il mesure le pourcentage de la valeur ajoutée conservé par les entreprises après versement des coûts salariaux et des impôts liés à la production) peut donner un niveau d'epargne brut différents.

Il n'y a pas toujours de corrélation parfaite entre taux de marge et taux d'investissement. Une des raisons est que entre l'EBE et l'épargne il existe des utilisations financières et fiscal qui peuvent limiter les profits réalisé par l'entreprise. Les bénéfices non distribués et conservé par l'entreprise peuvent servir directement à financer l'investissement mais peuvent aussi servir à réaliser des placements financiers. L'intéret de ses placement financier est d'autant plus grand que le taux d'interet peut être attractif.

 

Financement de l'investissement:

 schema-financement-inv.pptx

  • Financement externe indirect: Financement qu passe par l'intermediation des institutions financières. Il peut y avoir des financements monétaires (crédit) ou non monétaire (crédit sans création de monnaie, lorsqu'on parle d'un organisme affilié à une banque comme Cofidis ou Cétélem)

→Les banques créent de la monnaie quand elles accordent des crédits tandis que les agences de crédits ne créent pas de monnaie car elles ont une épargne.

  • Financement externe direct: Financement qui se réalise sur un marché financier où se rencontre directement les capacités et les besoins de financement. C'est un lieu où l'on échange des valeurs monétaires: actions (titre de propriété -> dividendes); obligations (créance sur l'entreprise -> taux d'intérêts)

Les déterminants de l'investissements

Le profit: il fournit aux entreprises les moyens d'autofinancer leur investissements, par épargne préalable, sans endettement et donc sans intérets à payer.

La demande: phénomène de l'accelérateur -> l'investissement repond de façon amplifiée aux variation de la demande.

Les taux d'intérêts: Si les taux d'intérêts augmentent l'investissement va baisser (coût de l'emprunt), mais ils mesurent aussi  les profits qui pourront être réalisé dans le futur grâce aux placements financiers. Une entreprise va d'abord regarder si l'investissement et plus rentable que le placement financiers.

  • Production: Résulat  de l'activité productive alors que les capacités de production sont les facteurs de production comme le Capital et le Travail.
  • Croissance extensive: hausse du PIB obtenue par extension des facteurs de production travail et capital
  • Croissance intensive: hausse du PIB obtenue par des gains de productivité

Transition de CR extensive à CR intensive inévitable: difficile d'augmenter indéfiniment la main d'oeuvre tout comme il est difficile d'augmenter l'investissement -> augmentation de la productivité difficile à maintenir élevé sur le long termes.

Facteurs de la Croissances économique:

-> augmentation de la quantité de facteur travail (pas seulement en individus mais aussi en nombre d'heure travaillés)

-> mobilisation du facteur capital: capital technique, ensemble des biens qui servent à produire des biens ou services; capital fixe, désigne les biens d'équipements durable utilisé au cours de plusieurs processus de production; capital circulant

Les premières théories de la CR dans les années 50 d'inspiration néo-classique avec R.Solow, se sont contenté d'expliquer très largement la CR éco à l'aide des facteurs de productions. Et ce qui restait inexpliqué, ils l'ont appelé le "résidu". Ce résidu correspond au gains de productivité (progrès technique).

  • Intensité capitalistique: capital par tête, rapport entre le montant du capital et le nombre d'actifs occupés (= mesure de la part du capital sur le travail). Si le Capital augmente plus vite que le Travail, l'intensité capitalistique augmente : substitution du Capital au Travail.

Dans les années 70/80 on cherche à comprendre d'où vient le progrès technique. Cela va conduire à enrichir la notion d'investissement.

  • CR exogène: Croissance dépend du progrès technique, càd que le progrès technique engendre la CR.
  • CR endogène: Progrès technique dépend de la croissance, càd que la CR engendre le progrès technique.
  • Progrès technique : ensembles des améliorations apportés aux façons de produire et aux produits ( transformation de produits existant et création de nouveaux produits). Pour les façons de produire, cela ne concerne pas que les biens de productions mais aussi l'organisation de la production ou de la commercialisation. Le résultat de ce progrès technique est en général la hausse de la productivité.
  • Inventions: ensemble d'améliorations qui passent par des découvertes scientifique qui résultent de la recherche fondamentale, càd au niveau des principes théorique, sans applications concrète. Ces découvertes sont appelés inventions. L'invention est liée à un homme ou un groupe restreint.
  • Innovation: C'est l'application réussie de l'invention. Il peut se passer beaucoup d'années entre une invention et l'innovation qui en résulte. Une invention déclenche une foule d'innovations. Ce sont les entreprises qui découvrent les innovations grâce à leur services de Recherche et Développement

Les différents types d'innovation:

Les innovations ont pour vocation d'améliorer les produits, les façons de produire et de vendre. Elles concernent aussi la création des produits. Il y a 3 sortes d'innovations:

-> l'innovation de procédé: technique de fabrication

-> l'innovation organisationelle: organisation du travail de l'entreprise

-> l'innovation de produit: produit fabriqué, produit nouveau ou incirporant une nouveauté.

Innovation de procédé: baisse des coûts de production -> baisse des prix -> hausse des parts de marché => compétitivité prix

Innovation de produit: hausse des parts de marché -> hausse des bénéfices => l'entreprise peut imposer son prix car en situation de monopôle.

  • Innovation radicale: innovation majeure qui introduit une rupture par rapports à ce qui existait déjà.
  • Innovation incrémentale: innovation mineure ou progressive qui ne font que modifier/améliorer quelque chose qui existe déjà

Schumpeter , économiste qui voit l'innovation comme le centre de la dynamique du capitalisme, et l'entrepreneur comme l'innovateur (motivé par les profits).

Ce sont les grosses entreprises qui sont innovante car:

-> elles possèdent des capacités de financement plus importantes

-> elles recherche un rendement croissant

-> elles possèdent déjà un vaste marché ( ne cherchent plus à s'étendre mais à avoir le monopôle du marché)

Rôle de l'Etat dans l'innovation:

-> création de cluster

  • Cluster = Technopôle: organisation en réseau qui regroupe des entreprises, l'état et des universités. Ces acteurs partagent un projet commun fondé sur l'innovation. Il y a donc coopération, synergie entre les agents

-> finance certains projets

-> produits des infrastructures

-> subventionne la Recherche & Développement

-> réglementation (droit de propriété, brevets)

-> forme les individus

Après l'innovation, il y a une phase de diffusion et d'assimilation de celle-ci par le marché économique. Une grappe d'innovation a stimulé la demande de biens de consommation et de production ainsi qu'une hausse de l'investissement. On atteint ensuite une phase de recession/dépression: généralisation de l'innovation -> imitation -> concurrence -> baisse des prix

C'est lorsque la recession est au plus bas qu'il y a l'apparition d'une nouvelle innovation majeure. C'est ce que l'on appelle "destruction créatrice".

  • Déstruction Créatrice: processus de déstruction d'activité ancienne, et de création d'activités nouvelles du fait des innovations.

Schumpeter considère la déstruction créatrice comme un bienfait car elle relance l'économie.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site